Depuis l’adoption de la REP en 1993, les tensions augmentent avec les enjeux de transition énergétique et ses différentes problématiques. Recyclage, pénuries de matières premières, perte de savoir faire locaux, 2022 constitue une nouvelle étape importante intégrant le secteur du bâtiment, du sport & loisirs, des jouets, du bricolage & jardin et enfin des lubrifiants. L’industrie du métal sera par conséquent fortement impactée par tous ces changements et devraient avoir pris les mesures pour anticiper cette nouvelle réglementation s’appliquant à eux. Quels sont les principaux points d’attention ?

La REP en quelques mots

La Responsabilité Elargie du Producteur est basée sur le principe « pollueur-payeur » : les entreprises, c’est-à-dire les personnes responsables de la mise sur le marché français de certains produits, sont responsables de l’ensemble du cycle de vie de ces produits, depuis leur conception jusqu’à leur fin de vie.

La REP transfère tout ou partie des coûts de gestion des déchets vers les producteurs.

Source : Les filières à Responsabilité élargie des producteurs (REP) – Ademe

 

Le principal enjeu du recyclage des métaux

A l’heure actuelle, la préoccupation première pour les industriels pour recycler des métaux vient des pénuries que nous connaissons en 2021. Les secteurs de l’automobiles ou des équipements sportifs pour n’en citer que deux souffrent d’incapacité à produire en raison du manque de matériaux, et leurs clients subissent des délais de livraison à rallonge (parfois jusqu’à deux ans pour un vélo neuf). Il s’agit donc pour ces industries d’être capable de capter les matériaux en métal nécessaires au bon fonctionnement de leurs chaînes de production.

La collecte en fin de vie est donc le principal enjeux : pour un produit simple telle qu’une cannette d’aluminium, près de 40% des produits sont perdus dans les décharges ou dans la nature. Quand on réalise que l’aluminium est recyclable quasiment indéfiniment avec seulement 5% de l’énergie nécessaire à sa fabrication primaire à base d’alumine, l’opportunité de réduction des émissions de CO2 est énorme. Cela vaut d’autant plus pour l’aluminium que sa demande croît tous les ans.

 

Maxence GRILLET

maxence.grillet@audencia.com

 

Sources :

Les filières à Responsabilité élargie des producteurs (REP) – Ademe

La canette, 100% recyclable et pourtant… (consoglobe.com)

Metal Recycling Market – Global Industry Trends and Forecast to 2027 | Data Bridge Market Research

1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] notre premier article, nous évoquions que le recyclage des matières premières était capital pour continuer à produire […]

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.