Avec la progression constante des technologies, l’utilisation encore trop importante de l’obsolescence programmée, nombre d’entre nous oublient rapidement des appareils électriques et électroniques dans le fonds de leurs armoires. Pire encore ces appareils peuvent se retrouver dans la première poubelle venue et finissent on ne sait trop où.

Dans notre premier article, nous évoquions que le recyclage des matières premières était capital pour continuer à produire nos bien de consommation de manière raisonnée. Nous abordons aujourd’hui le sujet important de la collecte des déchets numériques qui reste un mystère pour bon nombre d’entre nous.

Quelques chiffres pour mieux comprendre

Mais au fait, un déchet électrique/électronique c’est quoi ?

Tout déchet qu’il soit hors d’usage, réparable mais le coût de la réparation est prohibitif , qu’il fasse partie d’un tout dont un élément est hors d’usage, qu’il fonctionne mais est obsolète et remplacé par un équipement plus récent.

Ainsi, une étude de Sofies révisée en Septembre 2021, ce sont 450.000 tonnes de déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) qui échappent aux filières de recyclage tous les ans. C’est le poids de 1.700 Airbus A380 conçus pour 850 passagers que l’on aurait à stocker sur la surface de plus de 1.000 terrains de football.

450.000 tonnes de DEEE non-recyclés signifie également qu’ils ne seront pas dépollués. L’étude prend l’exemple d’un réfrigérateur de 53kg non-recyclé revient à injecter 930kg de CO2eq (ce que 8000 arbres sont capables d’absorber en 1 an). Cela représente des conséquences dramatiques sur l’environnement.

A quoi faisons nous face ?

43% des DEEE qui échappent aux filières de recyclages viennent des vols sur la voie publique ou en déchetterie qui sont exportés illégalement. Les solutions sont malheureusement hors des mains des particuliers puisqu’il s’agit là de renforcer la sécurisation dans les centres de collectes ainsi que les contrôles aux douanes pour tâcher d’intercepter de tels trafics, pouvant parfois être dissimulés au milieu de mouvements d’équipements neufs ou d’occasion issus d’activités légales.

Les 57% restant de ces déchets « sont traités par des récupérateurs métaux n’ayant pas de contrat avec la filière agréée, n’effectuant ni séparation entre les typologies de déchets, ni dépollution ». Ils sont ne sont donc pas traité par les filières spécialistes du sujet.

Les bonnes pratiques pour limiter ses DEEE

Prolonger leur durée de vie :

  1. Depuis son premier achat, en faisant des choix éclairés sur ce que nous achetons, par exemple en choisissant des appareils avec des Indice de réparabilité élevés, dans l’objectif bien entendu de pouvoir réparer les pièces d’usage ;
  2. Jusqu’à la fin de vie, si mon appareil est toujours en état d’usage, il est préférable de le revendre sur le marché de l’occasion, ou encore de faire des dons via les réseaux Emmaüs ou Envie.

Pour un appareil hors d’usage :

Le recyclage est la dernière option à envisager pour se débarrasser de ses appareils. Avec l’application de la REP depuis 2015, pour tout achat d’un appareil électrique neuf, votre distributeur ou votre revendeur a pour obligation de reprendre votre ancien appareil gratuitement : c’est le principe du “1 pour 1”. Des bacs de collectes sont très souvent présents dans les magasins de ventes de ces équipements. Vous avez enfin la possibilité de déposer vos DEEE en déchetterie dans le bac de collecte prévu à cet effet.

 

Le fin mot de cet article, c’est que les DEEE non-recyclés ont une ampleur très conséquente sur l’environnement notamment, et pourraient fournir des milliers d’emplois vertueux. Il est important de pouvoir prolonger au maximum la durée de vie de nos équipements électriques/électroniques, et que s’il faut les jeter, c’est en les déposant dans les bonnes filières de collectes, et non dans la poubelle à ordures ménagères.

 

Maxence GRILLET

maxence.grillet@audencia.com

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.