Montage juridique complexe, réglementation contraignante, freins économiques qui fragilisent la rentabilité des installations… autant de nuages qui viennent noircir le ciel de l’autoconsommation française.

Non pour ternir encore plus le tableau mais plutôt dans une volonté d’expliquer davantage le retard de développement de l’autoconsommation, nous allons à présent aborder le problème de confiance dans la filière photovoltaïque qui existe depuis plusieurs années.

Halte à l’éco-délinquance !

De nombreux “éco-délinquants” ont sévit dans la filière photovoltaïque. En effet, l’Obligation d’achat très avantageuse, notamment en 2009, et les aides pour booster la filière ont attiré beaucoup d’installateurs dont certains étaient peu scrupuleux. Ces “margoulins” ont envahi le marché en proposant des arnaques mêlant fausses promesses commerciales, montants exorbitants et installations de piètre qualité. Leur tactique consistait à monter une entreprise écran sans labels voire sans technicien, de vendre des installations photovoltaïques (parfois jamais délivrées), puis de déposer le bilan.

Pour avoir un aperçu du discours employé et de l’absurdité de leurs propositions, vous pouvez jeter un œil à cet extrait du reportage d’Envoyé Spécial réalisé en 2018.

Quelles conséquences ?

En plus d’être endettés sur plusieurs années, les victimes de ces arnaques ont dû faire face à des fuites d’eau et des problèmes électriques, allant parfois jusqu’à l’incendie !

Face à ces dérives du secteur et aux sommes importantes liées au tarif d’achat, le gouvernement, et particulièrement la ministre de l’écologie alors en poste, Nathalie Kosciusko-Morizet, a mis en place un moratoire sur les projets photovoltaïques.

En 2010, le secteur a donc été mis sur pause puisque le tarif d’achat a disparu. La filière du solaire qui était alors en plein développement s’est effondrée.

Photovoltaïque : que faire avant de se lancer ?

Un élément a favorisé les arnaques aux panneaux photovoltaïques : la méconnaissance des particuliers sur le sujet. A présent, la filière du solaire a pris en maturité et est plus saine qu’avant suite à la condamnation de certains installateurs frauduleux. Néanmoins, il faut rester vigilant car il existe encore des arnaques, notamment dans l’aérovoltaïque, nouvelle technologie encore mal connue du grand public.

Où s’informer et comment se prémunir des arnaques ?

Comment signaler une entreprise frauduleuse?

  • Signal.conso : en tant que consommateur, lorsque que l’on rencontre un souci avec une entreprise tout secteur confondu, on peut effectuer un signalement auprès de la Répression des Fraudes.
  • FranceRénov’ : plateforme spécifique pour signaler un problème avec une entreprise RGE concernant des travaux de rénovation.
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.