Consommer sa propre électricité « verte », être moins dépendant de son fournisseur d’électricité, réduire sa facture énergétique, sont autant d’avantages que promet l’autoconsommation.

Cependant, autoproduire son électricité est-ce vraiment rentable?

De nombreux freins économiques subsistent au développement de l’autoconsommation en France.

Le prix de vente de l’électricité

Malgré une hausse continue depuis plus d’une dizaine d’années, le prix de vente de l’électricité en France reste faible comparé aux autres pays européens. En 2020, le prix moyen TTC de l’électricité sur le marché résidentiel en France est de 188 €/MWh alors qu’il est de 242 €/MWh en Espagne ou encore de 316 €/MWh en Allemagne, pays d’Europe où l’électricité domestique est la plus chère. Il n’est pas étonnant de constater en Allemagne un essor précoce de l’autoconsommation avec plus de 5% de l’électricité consommée qui est autoproduite en 2019, soit 3 TWh provenant d’un million et demi de foyers équipés. En comparaison, fin 2019 la France comptabilise 77 opérations actives d’autoconsommation collective soit environ 950 personnes pour un total de 3 800 kVA.

 

Le prix de stockage de l’électricité

Au faible prix de vente de l’électricité s’ajoute la difficulté d’avoir un taux d’autoconsommation suffisant du fait des écarts journaliers et saisonniers entre les courbes de production et de consommation pour l’autoconsommation individuelle résidentielle. Le stockage par batteries s’avère pertinent pour optimiser le taux d’autoconsommation en stockant le surplus d’électricité et en le restituant au moment opportun. Cependant, son coût reste actuellement encore trop élevé : environ 86€/MWh et 118€/MWh, fin 2019. Sans compter le coût environnemental du stockage par batteries qui repose sur l’extraction du lithium, souvent énergivore et très polluante. Selon une étude du cabinet SIA Partners réalisée pour le syndicat ENERPLAN en 2017, le retour sur investissement pour l’autoconsommation individuelle résidentielle se situe ainsi entre 11 à 16 ans, avec des économies pouvant atteindre 20% en prenant en compte une durée de vie des installations de 25 ans.

Les taxes

Contrairement au cas de l’autoconsommation individuelle, l’énergie autoproduite dans les installations d’autoconsommation collective sont soumises à deux taxes :

  • TICFE (Taxe Intérieure sur la Consommation Finale d’Électricité) de 2,25 c€/kWh en 2020.
  • TCFE (Taxe sur la Consommation Finale d’Électricité) entre 0,05 et 1 c€/kWh selon les départements et les communes.
  • TURPE (Tarifs d’utilisation des réseaux publics d’électricité) : moins élevé pour l’autoconsommation collective que le TURPE standard, l’énergie consommée autoproduite passant par le réseau de distribution possède tout de même un coût d’acheminement. De plus, l’énergie soutirée au réseau a un prix d’acheminement majoré par rapport au TURPE standard de 15%.

Ainsi, selon une étude du cabinet SIA Partners et dans les conditions de la réglementation de 2019, l’équilibre économique des opérations d’autoconsommation collective est très difficile à assurer, avec un temps de retour sur investissement de 24 ans dans un cas-type d’immeuble résidentiel de 30 logements, avec un gain très faible pour les participants.

Les subventions et le tarif de rachat de l’électricité photovoltaïque

Des aides et subventions sont disponibles pour tenter d’assurer l’équilibre économique des installations photovoltaïques en autoconsommation. Cependant, leur complexité juridique et fiscale freinent son développement. De plus, très peu d’installations en autoconsommation sont éligibles aux CEE (Certificats d’Économie d’Énergie). Par ailleurs, la baisse du tarif de rachat du kWh photovoltaïque par les fournisseurs d’électricité a en partie fragilisé l’équilibre des installations en autoconsommation avec vente de surplus : le tarif extrêmement avantageux de 0,60€/kWh qui était pratiqué en 2009 n’est plus que de 0,10€/kWh en 2021 (pour les puissances inférieures à 9 kWc).

Sources :

https://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/prix-de-lelectricite-en-france-et-dans-lunion-europeenne-en-2020

https://data.enedis.fr/pages/accueil/?id=dataviz-autoconsommation-collective

https://www.lelabo-ess.org/system/files/2021-03/2021.03%20Etude%20TEC%20Autoconso.pdf 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.