Les videos et les films sont d’excellents moyens de sensibiliser aux messages environnementaux. Petit panorama des média et de leur réussite sur ce point.

Le Cinéma

Nombreux sont les films récents qui portent un message de préservation de l’environnement. Don’t look up est le plus récent, par son évocation à peine voilée des comportements politiques et médiatiques face aux alertes des scientifiques sur le réchauffement climatique. C’est Une belle satyre doublée d’une vraie réussite en terme de visibilité. Une aubaine pour le message!!! Animal aussi sorti en 2021, dans un tout autre style, est marquant avec une diffusion moindre mais un contenu magnifique autour de l’action, porté par des adolescents et des enfants.

Malheureusement, le cinéma n’a pas réussi a changé les comportements. Les oeuvres sur le réchauffement climatiques n’ont pas commencé l’année dernière. En 2009 “Home” de Yann Artus Bertrand nous a fait découvrir depuis le ciel l’état de la terre et les conséquences des activités humaines.  En 2006, Al Gore nous avait ébloui avec “une vérité qui dérange”, très explicite! Et, en dehors du documentaire, la jolie comédie de Colline Serreau en 2016 “la belle verte” nous chatouillait sur nos vices de pollueurs (et pas seulement)!

Ma camarade Pauline MANHES aura sûrement, en spécialiste avisée, une analyse plus cinématique que moi (je vous invite à lire ses articles sur Animals, Don’t Look Up et Ruptures). Mais il me semble que l’industrie cinématographique a échoué a changer le monde. Alors, quels sont les autres médias qui auraient la chance d’apporter une évolution dans les sociétés?

Les youtubers ou les influenceurs

Leurs comportements peuvent être contestable : promotion de fast fashion, de “lifestyle” coûteuse pour l’environnement (vivre entre Dubaï & Paris ….), contrat avec des grandes marques. Néanmoins, certains commencent à se précoccuper de notre cause. Et ils ont une  emprise énorme sur les moins de 25 ans, une influence qui devrait être utilisée à bon escient.

Des initiatives de grande envergure comme celles de l’affaire du siècle portée par Mac fly & Carlito et Juliette Binoche mais relayée par des dizaines d’autres ont permis de mettre devant les tribunaux la lenteur des actions de l’état face au dérèglement climatique. La campagne “on est prêt” lancée en 2018 (mais qui existe toujours), a mobilisé une soixantaine de personnalités du média, comme Normann Thavaud (je plante une graine …). Ces stars par la simplicité de leur video suscitent la proximité, et donc l’identification de leur public. Alors, allez-y les gars foncez!!!

Il y a de surcroit des chaines Youtube comme Professeur Feuillage ou Et tout le monde s’en fout (si vous voulez avoir moins de plastique dans le cerveau, …).  Mais le mouvement semble s’estomper depuis 2019. Est-ce l’effet COVID qui a ralenti l’intensité des mises en ligne? Ou les intérêts portés sur d’autres sujets?

La pub et les video indépendantes

Plus une video est virale, plus elle a de chance de faire mouche! Et là, les créatifs sont forts pour nous frapper… Cette parodie du grand bleu est par exemple extrêmement bien réussie (à voir aussi  ses 4 petites soeurs du même thème).

Tout mes exemples malheureusement datent un peu: serait-ce la prise de conscience qui s’émousse? Si vous avez d’autres perles à me faire parvenir, ou alors souligner des initiatives porteuses récentes, merci de commenter!

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.