Ruptures ou la remise en cause d’une génération de diplômés

Ruptures (Film 2021) _ Arthur Gosset

Aujourd’hui on s’intéresse au premier film du réalisateur Arthur Gosset, jeune diplômé de Centrale Nantes, qui au travers de ce documentaire a suivi le parcours de six étudiants de grandes écoles pendant plus d’un an dans ce qu’il appelle leur « rupture ». Ces étudiants ont fait un choix radical, choisir une autre voie que leur offrait leurs diplômes (Science Po, Polytechnique, Centrale ou Ecoles de commerce) pour avoir un impact positif au travers de leurs activités professionnels. Le documentaire est disponible sur la plateforme Spicee et sans vous spoiler ce n’est pas toujours facile d’entrer en rupture. C’est en particulier avec le parcours d’Hélène qu’on comprend que le chemin est fastidieux parfois déceptif mais aussi (heureusement) récompensé de douces victoires. C’est dans cette difficulté qu’on comprend qu’il s’agit avant tout pour ces diplômés d’une nécessité, c’est viscéral.

A Centrale Nantes

En 2018 c’est Clément Choisne, lors de son discours à la remise des diplômes de Centrale Nantes, qui exprimait alors son inconfort avec ce système. Il disait « alors que la situation climatique et les inégalités ne cessent de s’aggraver, que le GIEC pleure et que les êtres se meurent, je suis perdu. Incapable de me reconnaitre dans la promesse d’une vie de cadre supérieur en rouage essentiel d’un système capitaliste de surconsommation ». On ne se connait pas mais on a été diplômé la même année et c’est sûr j’aurais aimé entendre ces mots dans mon école. Je vous invite d’ailleurs à aller voir son discours en intégralité via ce lien, les commentaires d’ingénieur.e.s y sont nombreux et unanimes !

Mais parce que c’est bien de ça dont on parle avec le documentaire, ce mouvement concerne de nombreux diplômés. Pas seulement, une petite poignée de marginaux en quête de frissons. En 2018, on voit apparaitre les grèves scolaires, les marches pour le climat, manifeste pour un réveil écologique et tout un tas d’actions militantes. La lutte contre le dérèglement climatique devient le sujet numéro 1 de préoccupations de la jeunesse, les derniers chiffres sur l’éco anxiété en témoignent.

Un choix synonyme de renoncement?

Mais pour ces diplômés, en particulier de grandes écoles, comment rompre avec ce système ? Faut-il renoncer à une cette carrière de postes à responsabilités avec le salaire et la reconnaissance qui va avec ? Se remettre en question après des années de travail acharné pour enfin obtenir son ticket dans une grande école c’est loin d’être évident ! Qu’est-ce qu’on fait maintenant qu’on sait ? Pour Arthur « il n’y a pas de règles […] la rupture s’exprime à partir du moment où on a des jeunes qui mettent en priorité la volonté d’avoir de l’impact plutôt que la reconnaissance sociale ». (France Inter _ l’Instant M)

Et dans les médias, on dit quoi?

Une journaliste qui connait bien le phénomène c’est Marine Miller (journaliste pour le monde). Elle a en effet déjà échangé avec Clément et beaucoup d’autres mais a surtout régulièrement écrit sur ce sujet. Et je vous invite à lire ses articles comme celui-ci qui parle de l’indignation des élèves de Polytechnique, depuis 2019, face à l’installation d’un centre de recherche et d’innovation Total proche de leurs locaux (sur le plateau de Saclay).

Pour finir

“Ne doutez jamais qu’un petit groupe d’individus conscients et engagés peuvent changer le monde. C’est toujours comme cela que ça s’est passé” Margaret Mead

Et force à ceux qui entame ou ont entamé leur rupture !

 

Sources
  • Site du documentaire

https://www.ruptures-le-film.fr/

  • Interview France Inter, les doutes écologiques des futures élites_ l’instant M

https://www.youtube.com/watch?v=KbM4qpanNXQ&ab_channel=FranceInter

  • Discours de Clément Choisne

https://www.youtube.com/watch?v=3LvTgiWSAAE&ab_channel=Cl%C3%A9mentChoisne

 

Pauline MANHES

MS APTE (Mastère spécialisé Acteur pour la transition énergétique)
Pauline.manhes@audencia.com

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.