Nous l’avons vu dans ce précédent article, l’économie de la fonctionnalité est à bien des égards une excellente opportunité pour les entreprises et leur performance RSE. Toutefois passer d’un business model classique à un modèle d’économie de la fonctionnalité présente de nombreux risques et est parfois même inadapté à certaines entreprises. Il est donc souvent important de réaliser quelques changements avant de lancer votre entreprise dans ce nouveau modèle.

​Voyons dès lors les 5 principaux enjeux à anticiper :

1/ Stabilité financière

Tout d’abord, il est nécessaire que l’entreprise ait une certaine stabilité financière, avec par exemple un fond de roulement suffisant et une dette tenable.​ Sans cela l’entreprise pourrait mettre en grave danger sa pérennité si un scénario défavorable advenait.

2/ Un produit adapté

Deuxièmement, il faut que le produit proposé soit adapté à ce nouveau modèle : qu’il soit durable, réparable, remanufacturable. Généralement il est nécessaire que le positionnement initial présente également déjà une certaine image de qualité. ​

3/ Une logistique adaptée

Il est important que la logistique soit la bonne. L’entreprise doit être située à proximité de ses clients, pour assurer les services associés comme le retour du produit ou la maintenance. Elle doit aussi avoir de bonnes capacités de stockage, pour disposer ses produits lorsqu’ils ne sont pas loués par ses utilisateurs.

4/ Un management organisationnel adapté

L’entreprise doit être capable de gérer le changement organisationnel, notamment en terme de management de ses ressources humaines ou de gestion de l’innovation. Au niveau du management des compétences par exemple, il faut souvent adapter des postes, en supprimer, en créer, et bien sur proposer de la formation et des reconversions. ​

5/ Un service de qualité

Enfin, l’économie de la fonctionnalité représente un engagement fort auprès du client, avec une obligation de résultat. L’entreprise doit être capable de tenir une promesse de service, une performance d’usage souvent exigeante. Dans le cas de voitures en auto-partage par exemple, c’est l’entreprise qui doit gérer l’entretien des véhicules, les pannes, et l’ensemble des risques et coûts incertains auparavant portés par le consommateur.

Pour plus d’informations sur le sujet, voici un article et un document traitant notamment des questions préalables à se poser avant de se lancer dans l’économie de la fonctionnalité.

Florian Algrain

Mon LinkedIn

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.