Le stockage de l’énergie par l’hydrogène fait parti des grands enjeux de la transition énergétique. Un partenariat entre deux entreprises françaises pourrait permettre le stockage de l’H2 dans les flotteurs des éoliennes en mer !

Innovation : produire de l’hydrogène en mer

Développer des solutions de production d’hydrogène offshore économiquement viables, c’est l’ambition portée par la société d’ingénierie Doris Engineering et Lhyfe. En effet, la jeune société nantaise Lhyfe, fondée en 2017, poursuit ses projets en direction des énergies marines. Elle a annoncé, lundi 29 novembre, qu’elle avait signé un Memorandum of Understanding (MoU) avec Doris, une société d’ingénierie venue du monde de l’offshore et dont le siège est à Paris.

Un premier prototype à l’horizon 2025

Les deux partenaires veulent lancer la première éolienne flottante intégrant un système de production d’hydrogène. Après plusieurs mois de R&D, les deux entreprises souhaitent accélérer sur le développement de leur solution, baptisée Nerehyd, dont un premier prototype devrait voir le jour en 2025. Le budget total de ce projet, estimé à 60 millions d’euros, comprend la conception d’un pilote. Des études pour lever les principaux verrous techniques et économiques puis évaluer la faisabilité du déploiement industriel.

Un projet aux énormes ambitions

Le premier prototype est attendu pour 2025, intégrera un site de production d’hydrogène dans le flotteur de l’éolienne, qui « pourra être déployée pour des applications connectées au réseau ou hors réseau de la production à petite échelle de 10 MW, à la production à grande échelle de plusieurs centaines de MW » précise le communiqué des deux entités.

 

Antoine GUIMBRETIERE

antoine.guimbretiere@audencia.com

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.