Lecture : 2 min

H2 vert, solution de stockage intéressante…

Le vecteur hydrogène est une énergie qui, contrairement à l’électricité, sous forme de gazeuse ou liquide, peut se stocker sur une échelle de temps acceptable (quelques mois). Elle peut ainsi répondre à la problématique des intermittences des énergies issues du soleil et des éoliennes. Jusqu’à preuve du contraire, les éoliennes ne produisent pas d’énergie sans vent, et les panneaux solaires ne peuvent pas produire la nuit.

et fabriqué à partir des EnR

Pour rappel, l’hydrogène vert est produit à partir d’une électrolyse à l’aide d’électricité renouvelable. Même si la technologie de l’électrolyse est aujourd’hui utilisée sur de petits volumes, via des démonstrateurs, elle commence malgré tout à gagner en maturité.

L’hydrogène vert représente ainsi une nouvelle activité qui pourrait s’additionner aux économies des EnR déjà en place.

Je vous présente aujourd’hui un article à lire sur l’hydrogène vert qui montre l’intérêt d’une cohabitation.

En résumé, l’hydrogène peut devenir un nouvel acteur sur le marché des services au réseau. Les électrolyseurs ont en effet la capacité d’augmenter ou de baisser leur production en fonction de la demande du réseau. L’étude confirme également que la présence d’un électrolyseur raccordé au réseau améliore la rentabilité d’un site et ce, quelque soit le type d’EnR utilisé.

Damien Fiolleau

Source :

PV magazine

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.