Bien souvent confondue avec la vulgarisation scientifique, la médiation n’a pourtant pas tout à fait le même rôle. Son objectif, outre la vulgarisation de connaissances, est de créer un lien entre le monde de la science et la société.

 

La qualité d’intervention de la science dans le débat public et les décisions politiques est capitale pour mener à bien la transition énergétique. Que cela soit dans un contexte de lutte contre les fake news, d’éducation des nouvelles générations, de stratégie politique ou bien de vulgarisation scientifique, il est important que la science puisse fournir des informations.

Quelle différence avec la vulgarisation ?

Cependant, il est également essentiel que l’information ne soit pas uniquement descendante : il faut établir un échange entre le monde de la science et la société. C’est le rôle de la médiation scientifique. La médiation, qui comprend entre autres la vulgarisation, est une manière de traduire le langage scientifique en langage courant pour le rendre accessible à tous. Cette notion de traduction est importante, car elle permet de placer l’émetteur et le destinataire au même niveau. Vue sous cet angle, la médiation est un réel moyen d’échange entre science et société, en faisant un puissant outil social.

Les différents canaux de médiation

La médiation dépassant la notion de “simplification” des données scientifiques pour créer l’échange, elle peut se faire sous différentes formes, plus ou moins directes. Le médiateur scientifique propose une expérience humaine, afin que ses destinataires s’approprient les notions qu’il aborde, et puissent éventuellement y réagir. La vulgarisation fait partie des méthodes qui peuvent être employées, mais aussi le théâtre, des ateliers, des parcours de découverte sur le terrain, des expositions, des dossiers journalistiques… l’adaptation au public visé et la capacité à l’impliquer sont déterminants dans l’efficacité du message du médiateur. Ses compétences en pédagogie, sociologie ou philosophie par exemple auront autant d’importance que ses connaissances scientifiques.

Médiation scientifique et transition énergétique

Dans certaines situations, dont le débat sur la transition énergétique, le manque de connaissances n’est pas toujours le principal problème. En effet, pour des débats concernant la crise climatique, les données scientifiques sont aussi importantes que les questions éthiques, voire politiques. Il s’agit donc de prendre en compte les réflexions et les besoins du public à propos de la science, pour adapter le discours et créer un contexte propice à l’échange. L’aménagement des villes, le mix énergétique, le nucléaire, l’usage de pesticides, etc. sont autant de sujets dont la dimension scientifique ne suffit pas à elle seule pour prendre des décisions. Dès lors, la médiation intervient pour donner un langage commun à toutes les parties prenantes du débat.

 

La médiation permet l’échange continu entre science et citoyen : sa fonction est donc profondément politique.

 

Sources :

Le Troisième Baobab – Qu’est-ce que la médiation scientifique ?

Agent Majeur – Médiation et vulgarisation, définitions

 

Image d’article : Alex Kondratiev pour Unsplash

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.