Qui s'engage contre la précarité énergétique ?

La précarité énergétique est une urgence environnementale et sociale. Fondations, associations, fonds de dotation, chaire d’excellence, pouvoirs publics : voici les structures qui s’engagent.

 

Les fondations

La fondation Abbé Pierre

La Fondation Abbé Pierre, en lutte, de longue date, contre la pauvreté et la précarité, est parvenue à rassembler autour d’elle d’autres acteurs engagés.

La fondation Schneider Electric

La Fondation | Schneider Electric Global, sous l’égide de la Fondation de France, mène des projets philanthropiques. Au sein de son programme Schneider Sustainability Impact, elle met l’accent sur la formation des jeunes. Elle appuie également sur l’amélioration de leur qualité de vie ainsi que sur leurs perspectives d’emploi. De même, la Fondation a pour objet de contribuer à mettre en place des solutions pour réduire la fracture énergétique qui touche les plus défavorisés partout dans le monde.

 

Les réseaux

Dans l’article  Précarité énergétique : les évènements et leurs parties prenantes, nous avons évoqué le réseau du CLER, le réseau Action Climat et celui de l’Eco Habitat. Pour compléter, voici le RAPPEL :

RAPPEL Réseau des Acteurs contre la Pauvreté et la Précarité dans le Logement

À l’initiative de l’ADEME, de la Fondation Abbé Pierre et du CLER, RAPPEL a été créé pour répondre aux constats et besoins des professionnels de terrain. Ceux-ci alertaient sur le nombre croissant de ménages rencontrant des difficultés d’accès à l’énergie. En effet, l’énergie est nécessaire pour vivre dignement dans son logement. Le réseau comprend plus de 1000 membres dans 96 départements. Il est composé de services de l’Etat, collectivités locales, associations et fondations, entreprises, bénévoles. Ces parties prenantes sont issues de domaines tels que l’action sociale, la maîtrise de l’énergie, l’amélioration de l’habitat, la santé, … De plus, deux associations animent le réseau : le CLER et SOLIBRI, spécialisée dans la prise en compte des problématiques sociales de la transition énergétique. Vous pouvez suivre les actualités du RAPPEL ici.

 

Les associations

Amorce

AMORCE représente le réseau national des territoires engagés dans la transition écologique. L’association regroupe plus de 1 000 adhérents. Dans les faits, 2/3 de collectivités et 1/3 de partenaires des collectivités le composent. Ses partenaires sont, par exemple, des associations, des bureaux ou des organismes financiers. Il s’agit du premier réseau français d’information, de partage d’expériences et d’accompagnement des collectivités et acteurs locaux. Ses champs d’intervention, entre autres, touchent la transition énergétique.

Greenpeace

Greenpeace est présente dans 55 pays, sur tous les continents et tous les océans, avec 28 bureaux nationaux et régionaux et trois bateaux. L’association compte plus de trois millions d’adhérent·es et plus de 36 000 bénévoles à travers le monde. De surcroît, Greenpeace s’appuie sur un réseau international d’organisations indépendantes qui agissent pour protéger l’environnement, la biodiversité et promouvoir la paix. Fonctionnant par campagnes, sa priorité est de lutter contre les changements climatiques.

Habitat et Humanisme

Le Mouvement associatif Habitat et Humanisme  fédère, quant à lui, 56 associations couvrant 80 départements français. Ainsi, il lutte contre le mal-logement et  la re-création de liens sociaux grâce :

  • à l’insertion par le logement
  • à l’épargne solidaire et l’investissement solidaire
  • aux propriétaires solidaires

 

Fonds de dotation et chaire d’excellence

Énergie Solidaire

Énergie Solidaire  est un fonds de dotation : il récolte des dons pour les reverser à des associations qui agissent auprès des ménages en précarité énergétique. Le fonds a été créé par les Amis d’Enercoop. Par exemple, micro-dons sur consommation d’énergie ou dons de particuliers sont les formes que peuvent prendre la collecte de dons.

La chaire Hope

La chaire Hope a pour but de mobiliser les acteurs économiques et politiques. Elle innove au service de la lutte contre la précarité énergétique. Cette chaire d’excellence industrielle est portée par la Fondation Grenoble INP  et ses  partenaires. Aussi, elle rassemble entreprises, associations, acteurs publics ainsi que le monde de la recherche. Des travaux de recherche, soutenus par Hope sont menés autour de la double précarité énergétique mobilité et logement.

 

Pour retrouver le travail de l’ONPE*, vous pouvez consulter l’article Rénovation énergétique : de nombreuses aides, peu connues.

Lancé en janvier 2009, le Plan Bâtiment Durable  rassemble les acteurs du bâtiment et de l’immobilier. Leur mission commune est de favoriser l’atteinte des objectifs d’efficacités énergétique et environnementale de ce secteur. Le Plan dispose d’une équipe permanente à l’écoute de la filière du bâtiment et de l’immobilier. D’ailleurs, le Réseau Bâtiment Durable dispose de 23 centres de ressources et clusters régionaux et nationaux. Ceux-ci œuvrent pour la qualité et les performances environnementale, énergétique et sanitaire du cadre bâti.

Dans le cadre de ce Plan, l’ADEME offre la possibilité de suivre le  MOOC Batiment Durable.

 

* Observatoire National de Précarité Energétique

 

 

Ces deux articles n’auront montré qu’un aperçu des engagements de ces organismes.

Ce sujet vous a interpelé ? Vous souhaitez vous engager ?  Devenir propriétaire solidaire ? Participer par la voix du don ou vous informer/vous former ?

Pour aller plus loin, voici les agendas des différentes structures :

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.