La surpêche est aujourd’hui l’une plus grosse menace pour nos océans. Comme l’indique le WWF, les populations marines ont enregistré un déclin de 39% en 40 ans, avec la consommation mondiale qui a presque doublé sur cette période.

 

La surpêche, un ennemi de la biodiversité

 

La pêche durable est essentielle afin de préserver la biodiversité dans les mers. Selon GreenPeace, elle est définie comme la pêche qui permet de “répondre à nos besoins du moment tout en préservant les océans pour les générations à venir”. On y retrouve plusieurs principes clés, comme ne pas cibler les espèce menacées, éviter les zones fragiles, respecter les quantités de poissons pêchés… Pour faire respecter ces principes, l’ONG affirme que l’action doit venir des organisations régionales de pêche, mais aussi des États. Ils se doivent de contre la pêche pirate en garantissant des sanctions fermes, en augmentant les réglementations. Ils peuvent aussi lutter contre le rejet abusif de carburants ou de substances chimiques. La création de zones naturelles marines peut par exemple être une solution.

 

La surconsommation, responsable du réchauffement climatique

 

Au delà de contribuer à détruire nos océans, la surconsommation de poisson contribue également aux émissions de CO2. En effet, on sous-estime l’impact que peut avoir le poisson qui se retrouve dans nos assiettes. En moyenne dans le monde, ce sont 0,6 litres de gasoil rejetés par kg de poisson pêché, indique Blutopia. Ainsi, on arrive à environ 460g de CO2 par poisson capturé. Le conditionnement par la chaîne du froid, ainsi que la mort des poissons rejetant du carbone, sont également des problèmes à citer. Ainsi, réduire sa consommation de poisson semble aujourd’hui indispensable. La la biodiversité qui règne au sein de nos océans est bel et bien l’un des piliers de notre planète que nous sommes en train d’ébranler.

 

Pour en savoir plus sur les pratiques cachées d’aujourd’hui, je vous recommande le très bon documentaire de Netflix, Seaspiracy, associé à un site très complet sur la pêche dans le monde : https://www.seaspiracy.org

 

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.