Le but de cet article est de faire un point de situation sur les possibilités offertes par les biocarburants développés aujourd’hui dans notre transition énergétique. Voici la présentation de ce que nous mettons dans nos réservoirs de voiture et ce qui pourrait être développé demain.

Définition des biocarburants – Ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires & Ministère de la transition énergétique

“Les biocarburants et biocombustibles couvrent l’ensemble des carburants et combustibles liquides, solides ou gazeux produits à partir de la biomasse et destinés à une valorisation énergétique dans les transports et le chauffage”.

Point de situation:

Aujourd’hui c’est la 3ème génération qui est à l’étude, la 1ère étant commercialisée. Une autre différenciation repose sur l’origine de la biomasse utilisée et la concurrence, ou non, avec l’agroalimentaire. Actuellement ce biocarburants ,ne sont utilisés que comme un simple additif et limités à 7% de l’énergie totale développée.

Version essence du biocarburant: le bioéthanol

 

Schéma Bioéthanol

Aujourd’hui ce mélange est déjà distribué partout en France. Le nom des produits est un indice au pourcentage de mélange réalisé : SP95-E5: 5% (tous véhicules), SP95-E10 10% (véhicule après 2000) et superéthanol E85 (véhicules dédiés par dérogation) avec 85% maximum. Ce biocarburant est à 83% d’origine française (99% européen) et occupe 3% des surfaces cultivées.

Un autre mélange, ETBE (pour éthyl tertio butyl ether) est lui aussi déjà commercialisé. Il permet d’augmenter le pourcentage de mélange jusqu’à 22% (pour le SP95-E10…), mais la ressource n’est que partiellement renouvelable. La production est à 40% française (94% européenne et ukrainienne).

La seconde génération est déjà en cours. Elle sera issue de la biomasse ligno-cellulosique (bois ou paille). Politiquement cette voie sera privilégiée car elle ne rentre pas en concurrence avec l’agroalimentaire.

Version diesel du biocarburant: le biogazole

Les Esters Méthyliques d'Huile Végétale (EMHV) ou biodesel

Les biogazoles, ou biodiesels, sont issus à partir d’huiles: plantes oléagineuses, graisses animales, déchets. A 83%, nous retrouverons en France des carburants composés d’EMAG (ester méthylique d’acide gras). Les huiles sont “estérifiées” pour être acceptées par les moteurs modernes. Ils sont commercialisés à hauteur de 7% de mélange actuellement (biodiesel B7). Un biodiesel B100 (100% issu de biomasse) existe déjà, mais ne peut pas être accepté par les moteurs modernes des véhicules particuliers.

Les biodiesels français sont principalement issu du colza, provenant à 60% de l’agriculture européenne.

Version future ?

Les futures générations, non issu d’agriculture alimentaire, sont favorisés et sponsorisés (fond financier de l’ADEME).

Les filières du futur

Les projets soutenus concernent toutes les filières de carburants consommés en France (essence, gazole, gaz) et pourront m^me produire du kérosène de synthèse (par procédé Fischer Tropsch).

Pourquoi développer les biocarburants ?

L’emploi des biocarburants permet de répondre à de nombreux objectifs: réduire les émissions de GES, réduire les déchets de biomasse et assurer notre souveraineté énergétique. Chaque biocarburant doit réduire d’au moins 50% les émissions de GES par rapport à son équivalent fossile. Le taux de 7% encore d’actualité est fixé pour éviter l’emploi de matière première ayant un effet rebond négatif quant à l’effort de décarbonation. Ce taux va évoluer dès que la liste de ces matériaux aura été réduite selon ce critère.

Aujourd’hui la France est le 4ème producteur mondial (5% en volume).

Et demain ?

Demain, le biocarburant sera commercialisé pour le secteur aérien pour décarboner en partie ce secteur très émetteur en GES.

Pour autant, bien que plein de promesses pour l’écologie, cette évolution technologique ne nous empêchera pas de limiter nos déplacements.

 

 

Sources:

https://www.ecologie.gouv.fr/biocarburants

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *