La durée de vie d’un “smartphone français” est de 23 à 37 mois selon le rapport de l’ARCEP du 12 juillet 2021. Elle est en légère augmentation de 6 à 12 mois depuis 2019.  Malheureusement cette espérance de vie reste inférieure « aux cinq ans, voire dix ans que plusieurs des acteurs rencontrés par l’Arcep ont estimé comme une durée de vie potentielle des terminaux mobiles, à condition que l’obsolescence logicielle et l’obsolescence culturelle ne la limitent pas ».

Une consommation plus durable implique de fait une lutte contre l’obsolescence programmée.

Définition et réglementation:

L’obsolescence programmée est la réduction volontaire de la durée de vie d’un produit afin d’en accélérer le renouvellement. Une loi de 2015 interdit cette pratique en France. Elle peut être punie de 2 ans d’emprisonnement et 300 000 € d’amende et jusqu’à 5% du chiffre d’affaires annuel moyen.

Que faire ?

Le volet réglementaire ne suffisant pas toujours et étant difficilement mis en œuvre, il faut agir individuellement. Il s’agit pour chacun d’entre nous d’allonger de 3 ans la durée de vie de 11 équipements courants. Les consommateurs réunis peuvent faire pression sur les producteurs, à condition de tous s’y mettre. Les initiatives de l’association HOP (halte à l’obsolescence programmée) ou les nouveaux modèles d’affaire tels les produits de la marque Fairphone sont les bons exemples à suivre. Pour autant, seul le choix de chacun pourra avoir un réel impact sur l’avenir de nos déchets numériques.

Une consommation plus durable implique de fait une lutte contre l’obsolescence programmée. (critère SEO: ce texte doit apparaître deux fois pour un texte de cette longueur).

Pas encore convaincu ?

Outre le fait d’être écologique, en évitant l’émission de 528 kg d’équivalent CO2, un allongement de 3 ans de la conservation de nos produits technologiquezs permet à un foyer d’économiser près de 2000€ selon l’Ademe. La longévité de nos produits d’usage numérique permet de gagner le combat contre les fins du mois difficiles et contre la fin du monde. Quand le choix écologique et de raison ne suffit pas, le choix économiquement forcé peut souvent aider à franchir le “Green Gap”. Tant mieux.

 

Sources:

Rapport de l’ARCEP du 12 juillet 2021.

https://www.halteobsolescence.org/

https://www.efficycle.fr/hop-mobiliser-toute-la-societe-contre-l-obsolescence-programmee/

https://librairie.ademe.fr/cadic/126/evaluation-economique-environnemental-allongement-duree-eee-foyer-2020.pdf?modal=false

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *